De faux propos attribués au médecin-chef de Moderna

23/03/2021, 12:35 PM (CET)

La photographie de Tal Zaks, médecin-chef de Moderna, est partagée sur Facebook. Elle est surmontée d’un titre : « Bombshell : le médecin-chef de Moderna admet que l’ARNm modifie l’ADN ». (Publication archivée)

ÉVALUATION : Le message est faux. Le responsable médical n’a pas affirmé que l’ARNm modifiait l’ADN. Dans un TedTalk de 2017, il a expliqué le fonctionnement de cette découverte médicale. À l’époque, il a fait part des domaines dans lesquels cette technologie était prometteuse : la vaccination contre la grippe et le cancer, notamment. Par ailleurs, il a largement été démontré que l’ARNm contenu dans les vaccins ne modifiait pas l’ADN.

FAITS :

La publication est la capture d’écran d’un article, issue du site The Washington Standard. Le post a été écrit par une auteure anonyme, écrivant sous le nom de Suzanne Hamner. Elle est décrite comme : « Suzanne Hamner (nom de plume) est une infirmière diplômée, grand-mère de 4 enfants et indépendante sur le plan politique, résidant dans l'État de Géorgie. Elle tente de mobiliser la communauté chrétienne de sa région pour qu'elle se lève et s'exprime contre un gouvernement tyrannique, l'invasion par des systèmes politiques totalitaires se faisant passer pour de la religion et qu'elle revienne aux principes fondamentaux de l'éducation. »

Un blog, en anglais, « Truth2Freedom's Blog » reprend l’article. D’autres blogs alternatifs, de langue française, reprennent l’article de Suzanne Hamner, traduit. C’est le cas du blog intitulé « page gaulliste de réinformation. Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l’ivraie ». Y est toujours évoqué un TedxBeaconStreet de Tal Zaks.

Cette conférence, qui a duré une dizaine de minutes, a eu lieu en 2017. Il y expliquait le fonctionnement d’un vaccin à ARNm dans le cadre d’une injection contre la grippe. « Imaginez un instant que, si au lieu de donner de protéines, l’on donnerait des instructions au système sur comment fabriquer la protéine ; comment le corps peut fabriquer son propre vaccin », dit-il à partir de 2’12 dans la vidéo.

Il parlait aussi de l’éventualité de créer des « vaccins » contre le cancer, sur mesure. D’où le titre de la vidéo « Réécrire le code génétique : Un remède en devenir contre le cancer ». Il explique qu’en cas de cancer, l’ADN est « foutu », comme les protéines et « les cellules perdent le contrôle ». Il parle alors de créer des vaccins pour « tenter de réveiller le système immunitaire » des patients. Il ne parle pas de « modifier l’ADN », comme le prétend la publication. Mais bien de « voir où ça coince » au niveau des cellules et protéines (4:30), de créer un vaccin adéquat et de pousser le corps à lutter contre les infections, le cancer, les virus.

L’explication se trouve sur le site de Moderna. Là aussi, on ne parle pas de modification de l’ADN. « Moderna crée des vaccins anticancéreux personnalisés à base d'ARNm afin de délivrer un médicament sur mesure. Cela se fait « grâce au séquençage de nouvelle génération, nous identifions les mutations présentes sur les cellules cancéreuses d'un patient, appelées néoépitopes. Les néoépitopes peuvent aider le système immunitaire à distinguer les cellules cancéreuses des cellules normales. [...] Nous créons ensuite un vaccin qui code pour chacune de ces mutations et les chargeons sur une seule molécule d'ARNm. Une fois injecté au patient, le vaccin a la capacité d'inciter les cellules du patient à exprimer les néoépitopes sélectionnés. En retour, cela pourrait aider le système immunitaire du patient à mieux reconnaître les cellules cancéreuses comme étrangères et à les détruire. »

Il est donc faux de prétendre que le responsable médical ait dit que l’ARNm modifie l’ADN. Dans un entretien accordé à Heidi News, en septembre 2020, Tal Zaks avait déjà expliqué comment fonctionnait le vaccin contre le coronavirus : « Un vaccin à ARNm n'est pas un virus, mais il donne aux cellules des instructions temporaires pour fabriquer le seul élément du virus que nous voulons apprendre au système immunitaire à reconnaître. Il s'agit essentiellement d’une instruction codée, injectée dans le muscle, puis distribuée aux ganglions lymphatiques où le système immunitaire est à l’œuvre », lit-on.

L’agence dpa avait déjà démontré, dans une vérification des faits publiée en juillet 2020, que « la modification du matériel génétique par des composants de vaccins est pratiquement exclue ». « Introduire un ARN messager dans une cellule ne modifie en aucun cas l'ADN mais permet l'expression transitoire d'une protéine contre laquelle une réponse immunitaire peut être initiée. Il n'y a donc en aucune manière modification génétique de la personne ayant été vaccinée », détaillaient Thomas Michiels et Jean-Paul Coutelier, professeurs à l’institut de Duve à l’UCLouvain (institut de recherche biomédicale multidisciplinaire) et experts en virologie, génétique et ADN.

Le fonctionnement du vaccin à ARNm est expliqué simplement, sur la page Instagram de Radio Canada Sciences.

---
Liens:

Publication Facebook: https://www.facebook.com/yehoshua.terenzio/posts/1062933670865354(archivée : http://dpaq.de/mcS1p)

Publications Facebook : https://www.facebook.com/search/photos/?q=Bombshell%20modifie%20ADN&sde=AbruJZpLn-L_vQOiESt3sX715_kiqQusKnFQoVNExxrVBsgkghCXHO-Tu8LbWtcYLe719aafbPwLHSYJmN0hK-FB6squjRFu4HUBMwg5K25lMklKWKxOOUrm5tce50YRATM

Article sur Washington Standard : https://thewashingtonstandard.com/bombshell-moderna-chief-medical-officer-admits-mrna-alters-dna/ (archivé : http://dpaq.de/QfGxX)

Sur Suzanne Hamner : https://thewashingtonstandard.com/author/suaznnehamner/ (archivé : http://dpaq.de/IlX17)

Article en anglais sur Truth2Freedom's Blog : https://truth4freedom.wordpress.com/2021/03/13/bombshell-moderna-chief-medical-officer-admits-mrna-alters-dna-dc-dirty-laundry/ (archivé : http://dpaq.de/tQytI)

TedxBeaconStreet, 8 décembre 2017 “Rewriting the Genetic Code: A Cancer Cure In the Making” : https://www.youtube.com/watch?v=AHB2bLILAvM

Etude de 2017 « Preclinical and Clinical Demonstration of Immunogenicity by mRNA Vaccines against H10N8 and H7N9 Influenza Viruses » : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5475249/ (archive: https://archive.vn/JBPSR)

Sur Tal Zaks : https://www.modernatx.com/about-us/executive-committee-leadership#Zaks (archivé : http://dpaq.de/OOoIt)

Moderna sur les vaccins « sur-mesure » dans la lutte contre le cancer : https://www.modernatx.com/pipeline/therapeutic-areas/mrna-personalized-cancer-vaccines-and-immuno-oncology (archivé: http://dpaq.de/IJRiB)

Presse Inserm : https://presse.inserm.fr/les-vaccins-a-arnm-susceptibles-de-modifier-notre-genome-vraiment/41781/ (archivée : http://dpaq.de/QfD4q)

Radio Canada, Comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2 (et ses variants) : https://ici.radio-canada.ca/info/2021/03/vaccination-variants-covid-19-arn-pfizer-moderna-spicule-infection-immunite/ (archivé : http://dpaq.de/cu0ba)

Sur le fonctionnement d’un vaccin à ARNm, RadioCanadaSciences sur Instagram : https://www.instagram.com/p/CMj6OZCFcxk/

Vérification des faits de l’agence dpa - « La modification du matériel génétique par des composants de vaccins est pratiquement exclue » - 8 juillet 2020 : https://dpa-factchecking.com/belgium/200708-99-718623/

Interview Tal Zaks Heidi News : https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:xDtTd7vcKSQJ:https://www.heidi.news/sante/le-directeur-medical-de-moderna-explique-le-vaccin-de-sa-societe+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=be (archivée: http://dpaq.de/WYgFw)

Institut de Duve de l’UCLouvain : https://www.deduveinstitute.be/fr (archivé : http://dpaq.de/LDRgY)

À propos de Thomas Michiels : https://www.deduveinstitute.be/fr/viral-persistence-and-interferon (archivé : http://dpaq.de/aCbEL)

À propos de Jean-Paul Coutelier : http://www.deduveinstitute.be/fr/immune-microenvironment (archivé : http://dpaq.de/a0FeT)
---
Contactez l'équipe de fact-checking de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com