La modification du matériel génétique par des composants de vaccins est pratiquement exclue

08/07/2020, 03:41 PM (CEST)

Une publication Facebook, partageant le point de vue d'un naturopathe français, prétend que le « faux vaccin obligatoire » est un « modificateur génétique de l’espèce humaine ». « Ce qu'on nous présente comme un nouveau type de vaccin qui va nous "sauver" du Covid 19 est en réalité une modification génétique irréversible de notre ADN, ce qui est pourtant totalement interdit », lit-on.

ÉVALUATION : Il est extrêmement improbable que l’introduction d’un ARN (acide ribonucléique) messager dans un vaccin modifie l’ADN (acide désoxyribonucléique) humain, affirment des spécialistes belges. Il est également incorrect de dire que ce « faux vaccin » est « obligatoire » : il n’existe pas encore.

FAITS :
L’auteur du texte repris dans la publication Facebook n’est pas « Michel Dogma », mais bien Michel Dogna, avec un « N ». Le post apparaît sur le site du naturopathe français sous le titre « LE FAUX VACCIN OBLIGATOIRE : un modificateur génétique de l’espèce humaine ».

Pour Thomas Michiels et Jean-Paul Coutelier, professeurs à l’institut de Duve à l’UCLouvain (institut de recherche biomédicale multidisciplinaire) et experts en virologie, génétique et ADN, entre autres, la publication « comporte un nombre important d'erreurs ».

Notamment en ce qui concerne d’éventuelles mutations génétiques à cause d’un vaccin. « Les vaccins traditionnels consistaient soit en agents infectieux atténués (donc vivants, mais non virulents), soit en agents infectieux tués. Dans certains cas, des protéines isolées sont utilisées (comme l'anatoxine tétanique). Les adjuvants sont utilisés pour rendre plus efficace la réponse protectrice qui est induite par la vaccination », précisent-ils.

L'ARN contenu dans un vaccin peut-il modifier l'ADN humain? Les experts estiment que la probabilité que cela arrive est « nulle » ou « quasi nulle ». « Parmi les nouvelles formes de vaccins qui sont mises au point, à côté de virus recombinants ayant intégré le gène codant pour une protéine contre laquelle on souhaite induire une réponse immunitaire, il y en a, en effet, qui sont constitués de mRNA (ARN messager). Introduire un ARN messager dans une cellule ne modifie en aucun cas l'ADN mais permet l'expression transitoire d'une protéine contre laquelle une réponse immunitaire peut être initiée. Il n'y a donc en aucune manière modification génétique de la personne ayant été vaccinée », détaillent Thomas Michiels et Jean-Paul Coutelier.

L'équipe de vérification des faits allemande de la dpa est parvenue aux mêmes conclusions: la modification du matériel génétique par des composants de vaccins est quasiment exclue. Tugce Aktas, chef de groupe à l'Institut Max Planck de génétique moléculaire, nuance cependant. Il explique à l'agence de presse allemande que bien qu'il soit possible que l'information génétique de l'ARN puisse entrer dans l'ADN, la probabilité que survienne ce processus - appelé transcription inverse - est pratiquement nulle.

La Belgique ne s'est pas encore prononcée sur l'obligation de se faire vacciner contre le SARS-COV-2. De plus, il n'y a, à la date du 8 juillet, aucun vaccin reconnu. Quelque 130 projets sont en cours d’évaluation préclinique à travers le monde pour développer un vaccin contre Covid-19. 19 vaccins sont en cours d'essais cliniques selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) (au 8 juillet 2020).

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a autorisé le premier essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19 le 19 juin 2020. « Il s’agit du candidat vaccin de la société biotechnologique allemande CureVac », lit-on. « Le candidat vaccin est un vaccin de type ARN (acide ribonucléique) qui contient l'information génétique pour la fabrication de la protéine dite "spike" du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 ». D’autres essais cliniques de candidats vaccins « sont prévus en Belgique dans les prochaines semaines », comme celui de Janssen Pharmaceutica, qui débutera mi-juillet.

Enfin, « le texte mentionne la correction de défauts génétiques. Dans certains cas, très rares, il pourrait être possible de traiter des maladies génétiques caractérisées par la présence d'un gène défectueux en réintroduisant un gène fonctionnel dans certaines cellules. Ces traitements sont totalement différents des vaccinations », ajoutent les professeurs Thomas Michiels et Jean-Paul Coutelier de l’UCLouvain, contactés par la dpa.

---
Liens :

Post Facebook : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2704357373184899&id=100008319884634 (archivé : http://dpaq.de/br90i)

Publication blog Michel Dogna : https://micheldogna.fr/vaccin-obligatoire-le-grand-piege/ (archivé : http://dpaq.de/I5oV1)

L'encyclopédie Larousse sur l'acide ribunocléique (ARN) : https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/acide_ribonucl%C3%A9ique_ARN/88477 (archivé : http://dpaq.de/uvS7x)

La vérification des faits de dpa (Berlin) : https://www.presseportal.de/pm/133833/4600371 (archivé : http://dpaq.de/lhKXR)

Institut de Duve de l’UCLouvain : https://www.deduveinstitute.be/fr (archivé : http://dpaq.de/LDRgY)

A propos de Thomas Michiels : https://www.deduveinstitute.be/fr/viral-persistence-and-interferon (archivé : http://dpaq.de/XwqZO)

A propos de Jean-Paul Coutelier : http://www.deduveinstitute.be/fr/immune-microenvironment (archivé : http://dpaq.de/R2ukd)

Vaccination info, à propos du vaccin sur le coronavirus : https://www.vaccination-info.be/covid-19-et-vaccination-vous-avez-des-inquietudes/ (archivé : http://dpaq.de/kozjf)

OMS, 19 candidats au vaccin : https://www.who.int/publications/m/item/draft-landscape-of-covid-19-candidate-vaccines (archivé : http://dpaq.de/gtwc3)

Essai clinique vaccin en Belgique : https://www.afmps.be/fr/news/coronavirus_premier_essai_clinique_dun_vaccin_covid_19_autorise_en_belgique (archivé : http://dpaq.de/l9aWr)

AFMPS sur le coronavirus : https://www.afmps.be/fr/coronavirus_covid_19 (archivé : http://dpaq.de/FcPwo)

AFMPS sur le premier essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19 autorisé en Belgique : https://www.afmps.be/fr/news/coronavirus_premier_essai_clinique_dun_vaccin_covid_19_autorise_en_belgique (archivé : http://dpaq.de/l9aWr)

RTBF, sur le candidat au vaccin testé sur l’homme mi-juillet : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_un-candidat-vaccin-contre-le-coronavirus-teste-des-juillet-chez-nous-sur-des-humains?id=10519975(archive : http://dpaq.de/kIjti)

---
Contactez l’équipe de factchecking de la dpa : Factcheck-belgium@dpa.com