Ce tireur d’élite canadien parti en Ukraine est bien vivant

25/03/2022, 04:06 PM (CET)

Un tireur d’élite canadien du nom de Wali serait décédé à Marioupol, en Ukraine, des mains des forces russes. Celui qui serait considéré comme « le sniper le plus meurtrier du monde », selon des publications qui circulent sur Facebook, aurait succombé à peine 20 minutes après être entré en action dans la zone de combats.

Évaluation

Le sniper canadien surnommé Wali, parti aider les forces ukrainiennes, est toujours en vie. Il se trouve actuellement dans les environs de Kiev, la capitale du pays. Il l’a lui-même confirmé sur les réseaux sociaux, ainsi que dans des interviews accordées à des médias canadiens.

Faits

Ancien tireur d’élite des Forces armées canadiennes, Wali est récemment parti prêter main forte aux soldats ukrainiens dans le conflit qui les oppose à la Russie. Des rumeurs selon lesquelles le sniper aurait été tué au front ont commencé à circuler à la mi-mars 2022.

Mais elles ont rapidement été démenties par le principal intéressé, qui a déclaré sur sa page Facebook les 14 et 22 mars qu’il était bien vivant. Dans le post le plus récent, il pose dans une piscine à boules avec son arme, affirmant que les rumeurs qui le prétendaient mort au combat « étaient complètement ridicules ».

Wali a également parlé à plusieurs médias canadiens pour signaler qu'il se porte bien. « J’ai été le dernier à apprendre que j’étais mort », a-t-il notamment plaisanté auprès de CBC News et de La Presse. Il a précisé se trouver actuellement dans les environs de Kiev, et ne jamais s’être rendu dans la ville de Marioupol.

Le tireur avait déjà fait parler de lui en 2015, lorsqu’il s’était volontairement rendu en Irak afin de combattre le groupe État islamique. Toutefois, la réputation accordée à Wali ces derniers temps, avec de nombreuses publications le désignant comme le meilleur sniper du monde – ou celui qui détiendrait le record du tir létal le plus lointain – est quelque peu exagérée. Ce record est en réalité détenu par un autre tireur d’élite canadien, ce que Wali a lui-même expliqué à plusieurs reprises.

Dans un post Facebook, la Brigade Normande, une unité canadienne rassemblant des volontaires partis combattre en Ukraine, dont Wali faisait initialement partie, a réfuté plusieurs fausses affirmations entourant le sniper. Celle-ci a notamment souligné qu’il n’était pas décédé, ne se trouvait pas à Marioupol, et n’était pas non plus le détenteur du record de distance de tir létal pour un tireur d'élite.

(État des lieux au 25/03/2022)

Liens

Publication Facebook (version archivée)

Sur le départ de Wali en Ukraine 02/03/22 (version archivée)

Publication Facebook de Wali 14/03/22 (version archivée)

Publication Facebook de Wali 22/03/22 (version archivée)

Interview de Wali avec CBC News 22/03/22 (version archivée)

Interview de Wali avec La Presse 22/03/22 (version archivée)

Article sur le départ de Wali en Irak 07/09/15 (version archivée)

Sur le record de tir de sniper (version archivée)

Interview de Wali avec Global News 22/03/22 (version archivée)

Publication Facebook de la Brigade Normande 19/03/22 (version archivée)

Contactez l'équipe de vérification des faits de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com