La Fondation Rockefeller a imaginé un scénario fictif, pas la pandémie actuelle

18/06/2021, 05:29 PM (CEST)

Un scénario proposé par la Fondation Rockefeller en 2010 détaillait la pandémie actuelle et « toutes les mesures liberticides » prises pendant la crise du Covid-19, écrit une utilisatrice Facebook, partageant une vidéo du politicien néerlandais Thierry Baudet pour appuyer ses propos. (Version archivée)

Évaluation

Le document de la Fondation Rockefeller mentionné par l’internaute, qui date bien de 2010, décrit quatre scénarios fictifs qui examinent le rôle que pourrait jouer la technologie dans de futures situations hypothétiques. L’un de ces scénarios porte sur une pandémie, qui ne correspond toutefois pas point par point à la situation actuelle. Il ne s’agit pas d’une description ou d’une prédiction de la pandémie en cours, mais bien d’une hypothèse. Les mesures décrites dans le scénario diffèrent également de celles instaurées pour lutter contre le Covid-19.

Faits

La vidéo partagée par l’utilisatrice montre Thierry Baudet, le chef du parti politique néerlandais Forum pour la démocratie, s’exprimant devant la chambre basse du Parlement (et non devant le Sénat).

A l’instar de l’internaute, il y évoque un document publié en mai 2010, intitulé « Scénarios pour l'avenir de la technologie et du développement international ». Ce document a été rédigé par des employés de la Fondation Rockefeller, une organisation visant entres autres à améliorer l’accès à la nourriture et aux soins de santé pour tous, en collaboration avec le Global Business Network, qui se décrit comme un « pionnier dans le développement et l'application de la planification de scénarios ».

Le but de cette contribution était de concevoir un certain nombre de scénarios futurs possibles avec un groupe d'employés de la Fondation Rockefeller et d'experts externes. Ils y expliquent comment l'ingénierie et la philanthropie pourraient jouer un rôle dans ces scénarios et quels obstacles pourraient être rencontrés.

Dans l’introduction du rapport, les auteurs soulignent qu'il est important de comprendre que les scénarios ne sont pas des prédictions (page 9). « Ce sont plutôt des hypothèses réfléchies qui nous permettent d’imaginer, et après de répéter, différentes stratégies afin d’être mieux préparés pour l'avenir », peut-on y lire.

Quatre scénarios sont discutés dans le document, tous structurés de la même manière. Premièrement, une chronologie des événements qui se produisent dans le scénario est présentée. Vient ensuite une description des développements technologiques qui ont pu être observés et du rôle de la philanthropie dans le monde esquissé. Enfin, le quotidien d'une personne vivant dans ce monde hypothétique est décrit.

Une pandémie de grippe fictive

L'un des scénarios est intitulé « Lock Step » (à partir de la page 18). Celui-ci parle d’une pandémie de grippe qui se produirait en 2012. Les auteurs y expliquent comment différents pays réagiraient à cette pandémie. La Chine, par exemple, imposerait une quarantaine obligatoire à tous ses résidents et fermerait immédiatement l’ensemble de ses frontières, sauvant ainsi des millions de vies en endiguant assez tôt la propagation du virus.

Des contrôles de température corporelle aux entrées des espaces publics et des supermarchés deviendraient ensuite monnaie courante à l’échelle mondiale. À la fin du scénario, les gouvernements garderaient une mainmise plus importante qu’auparavant sur le pouvoir, même après l'extinction de la pandémie. Des citoyens finiraient alors par protester contre ce degré de contrôle accru. L’une des hypothèses évoquées est que le gouvernement du Nigeria serait renversé par des manifestants en 2026.

Ce scénario fictif contient en effet des aspects similaires à ceux de la pandémie actuelle, dont l’instauration de confinements et du port du masque, comme l’a déjà expliqué l’équipe de vérification des faits de la dpa aux Pays-Bas (en néerlandais). Cependant, le scénario ne détaille pas la pandémie de Covid-19, ni l’ensemble des mesures prises dans le cadre de celle-ci. En le lisant dans son entièreté, on peut s’apercevoir que plusieurs éléments ne correspondent pas à la situation actuelle. Par exemple, la pandémie fictive est beaucoup plus courte que celle que nous vivons pour le moment. Les contrôles de température pour entrer dans des endroits comme les supermarchés n'ont pas non plus été déployés à grande échelle – cela n’a jamais été le cas en Belgique, notamment.

Le fait qu’une pandémie soit l’un des quatre scénarios discutés n’a rien de stupéfiant. Les pandémies traversent notre histoire depuis des siècles. De plus, dans les années qui ont précédé la crise du Covid-19, des experts ont tiré la sonnette d'alarme à plusieurs reprises, prévenant qu’une nouvelle pandémie menaçait de surgir, et que le monde était mal préparé. Le magazine TIME y a d’ailleurs consacré un numéro spécial en 2017, en évoquant par exemple les pandémies qui pourraient découler de la grippe aviaire. Des articles scientifiques ont également mis en garde face à cette éventualité, comme ici dans la revue Science en 2003.

Étant donné qu’une nouvelle pandémie semblait être une probabilité dans le futur, il n’est pas étonnant que la Fondation Rockefeller ait envisagé un scénario de ce genre. Celui-ci reste toutefois fictif et non le détail de la réalité actuelle.

Liens

Publication Facebook (archivé) (vidéo archivée)

Scénarios Fondation Rockefeller (archivé)

Au sujet de la Fondation Rockefeller (archivé)

Au sujet du Global Business Network (archivé)

Vérification Pays-Bas

Mesures actuelles commerces Belgique (archivé)

Histoire des pandémies (archivé)

Article TIME (archivé)

Article Science (archivé)

Contactez l'équipe de vérification des faits de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com