Un cataplasme d’argile ne peut absorber le vaccin contre le coronavirus

01/05/2021, 09:04 AM (CEST)

Une soi-disant astuce pour « neutraliser » le vaccin contre le COVID-19 est relayée en Belgique. Le jour du vaccin, il faudrait « se munir d’argile en pâte et faire un cataplasme d’argile verte, d’une bande de gaze, d’un tissu pour recouvrir et de sparadrap. Gagner les toilettes aussitôt après l’injection et étaler largement l’argile en couche épaisse à l’emplacement du vaccin avant de fixer le pansement. Garder au moins deux heures. Le vaccin sera absorbé en totalité par l’argile.» Il est également recommandé d'ingérer des capsules de charbon végétal « toutes les 30 minutes pendant une journée. Le charbon absorbera tout ce qui n’a pas été absorbé par l’argile. » (Publication archivée)

ÉVALUATION : C’est faux. Le cataplasme d’argile ne peut pas traverser les « différentes couches de cellules » pour absorber le vaccin injecté par voie intramusculaire, notent les experts.

FAITS :
L’argile a, certes, des propriétés absorbantes. Cependant, la matière ne peut pas absorber les composants du vaccin comme le laisse croire la publication. « L'argile peut adsorber de nombreux liquides dont les liquides aqueux comme les vaccins mais il faut pour cela un contact direct. Le vaccin étant injecté dans le tissu de l'épaule, il ne pourra pas traverser les différentes couches de cellules pour rejoindre l'argile posée sur la peau », souligne Marie-Laure Fauconnier, professeure ordinaire à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège).

Pierre Coulie, professeur ordinaire à l'UCLouvain, spécialiste en immunothérapie, vaccin et génétique cellulaire et membre de l'Institut de Duve (institut de recherche biomédicale multidisciplinaire) la rejoint : « Ces vaccins sont injectés en intramusculaire », dit-il. « Il n’y a, à ma connaissance, aucun moyen de faire ressortir le produit ainsi injecté. Et certainement pas par voie percutanée, c’est-à-dire à travers la peau sans la léser. »

L'ingestion de charbon actif n'a également aucune action sur le vaccin. Pierre Coulie explique que le charbon actif « par voie digestive ne va pas absorber le principe actif du vaccin. Ce dernier agit localement et dans les ganglions lymphatiques proches du site d’injection, et absolument pas dans le tube digestif ». Sa consoeur experte en chimie générale et organique de l’université de Liège (site de Gembloux), Marie-Laure Fauconnier, poursuit : « Le charbon actif que l'on propose d'absorber par la bouche en complément n'agira que sur le contenu de l'estomac, pas sur le vaccin injecté. »

Le Pr Michel Moutschen, infectiologue au CHU de Liège répond régulièrement aux questions posées par les patients et internautes en vidéo. Il a pris connaissance de la publication. Il la qualifie de « stupide ». Benoît Van den Eynde, chercheur à l’Institut de Duve et professeur extraordinaire à l’UCLouvain, abonde dans le sens de ses consoeurs et confrères spécialistes : « La réponse est clairement non pour ce qui est de l’absorption du vaccin par l’argile à travers la peau ou via une gélule de charbon actif. ». Il ajoute, dans un mail envoyé à la dpa : « Ceci dit l’argile est totalement inoffensif. Si certaines personnes sont rassurées en faisant un cataplasme après la vaccination, pourquoi pas. Au moins ces personnes seront vaccinées. »

Ce qui n'est pas le cas du chlorure de magnésium à forte dose. « C’est un "conseil" non seulement inutile pour éviter les effets du vaccin, mais surtout dangereux pour la santé ! Enfin, je mets au défi qui que ce soit de trouver des études sérieuses effectuées sur des bébés, des chiens et des chats qui démontrent l’efficacité à 100% des cataplasmes d’argile pour "absorber" les vaccins. Il n’y a pas d’étude à ce sujet », conclut la Professeure Sophie Lucas, immunologue et présidente de l'Institut de Duve.

Du côté des naturopathes, cette publication surprend. Gitta Hulik, présidente de l'union des naturopathes belges, précise que chacun est libre ou non de se faire vacciner, mais « vouloir absorber le vaccin pour qu'il ne rentre pas dans le corps me semble absurde ». Elle ajoute : « la naturopathie offre d'excellents moyens de prévention mais la médecine moderne a développé des moyens pour nous soigner et pour nous protéger au niveau de maladies où la naturopathie ne sait pas agir. Je pense donc qu'il ne faut pas rejeter la médecine moderne. »

---
Liens :
Publication Facebook : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2615958918619054&id=100006149148195 (archivée : https://archive.vn/wsJTy et http://dpaq.de/BTqg8)

À propos de Marie-Laure Fauconnier : https://www.gembloux.uliege.be/cms/c_4039847/fr/gembloux-repertoire?uid=u300585 (archivé : http://dpaq.de/jdnqT)

À propos de Pierre Coulie : https://www.deduveinstitute.be/fr/human-tumor-immunology (archivé : http://dpaq.de/Q5c9g)

Sur Pierre Coulie, archive : http://dpaq.de/2wkg3

Sur le Pr Michel Moutschen : https://www.youtube.com/watch?v=fH7rHR_dJbk

À propos de Benoît Van den Eynde : https://www.deduveinstitute.be/fr/tumor-immunology (archivé : http://dpaq.de/RuLkD)

Sur Gitta Hulik : https://www.unb.be/gitta-hulik (archivé : http://dpaq.de/Bd7OJ)

Sur les cataplasmes d’argile : https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/medecines-traditionnelles/cataplasme-un-remede-naturel-qui-soulage-et-guerit_6218.html (archivé : http://dpaq.de/KLguJ)

---

Contactez l'équipe d’évaluation des faits de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com