Le véhicule banalisé est muni de caméras ANPR

09/09/2020, 02:48 PM (CEST)

Une publication Facebook montre une voiture banalisée de police avec deux caméras intégrées sur le capot. L’internaute s’insurge : « Les flach sont sur le capot il te flach en route ou à l’arrêt. Deux arrestations sur moins de 10 min c’est rentable » (sic !)

ÉVALUATION : Le véhicule, actuellement en période de test dans la zone de police de Gand, est équipé de caméras ANPR (Reconnaissance automatique de numéro de plaque). Elles peuvent scanner les plaques (en route et à l’arrêt) et permettre à la police de verbaliser toutes sortes d’infractions, mais pas la vitesse.

FAITS :
La publication prétend que la Volvo noire banalisée de la police « flashe » les véhicules qui roulent trop vite. Car le terme « flash » utilisé dans la publication est associé aux radars (dont les flashes crépitent en cas d’excès de vitesse).

Le véhicule photographié est actuellement en période de test dans la zone de police de Gand. « Nous avons actuellement un véhicule, muni de caméras ANPR, qui est testé en ce moment. Il y a encore quelques adaptations à faire avec le software », indique le service presse de la police locale de Gand, contacté par l’agence dpa. Ces caméras ANPR ne flashent pas les véhicules, mais scannent les plaques d’immatriculation. Et cela dans le but de repérer les automobilistes qui ne seraient pas en ordre d’assurance, qui n’auraient pas payé des amendes… Mais « encore pour repérer les véhicules volés ou les automobilistes qui iraient dans les piétonniers. »

La Volvo photographiée et exposée sur Facebook est similaire à une voiture équipée par Securoad. On peut voir le modèle sur le site. L’entreprise spécialisée en sécurité routière (lidars, caméras ANPR…) confirme à l’agence dpa qu’ils « travaillent avec la police locale de Gand. » C’est elle qui a équipé le véhicule de caméras ANPR.

Securoad confirme que ces caméras ANPR ne contrôlent pas la vitesse des véhicules, mais « lisent les plaques d’immatriculation pour toutes sortes de constatations (par exemple, la détection de plaques d’immatriculation volées, les contrôles des restrictions de conduite, les véhicules non assurés ou non immatriculés,…). »

Quant à l’affirmation que les policiers verbalisent grâce à ce véhicule, elle n’est pas totalement fausse, puisque ces caméras permettent d’identifier plus facilement des automobilistes qui ne sont pas en règle, qui ne respectent pas le code de la route ou certaines injonctions locales.

Un article de SudPresse, datant de septembre 2020, a également été consacré à ce véhicule : la rédaction avait été interpellée par un internaute qui lui a transféré les photos.

---
Liens :

Publication Facebook : https://www.facebook.com/vizziellofranco/posts/10224425871533619(archivée : http://dpaq.de/Kw7n6)

Vias sur les flashes : https://ikflitsmee.be/fr/

Sur les caméras ANPR : https://www.ibs-security.be/infos/news/91-la-camera-anpr-un-outil-pratique-aux-usages-multiples (archivé : http://dpaq.de/iGz1E)

Sur Securoad :https://www.securoad.be/a-propos-de-securoad.html

Securoad, ANPR Mobile : https://www.securoad.be/mobile.html (archivé : http://dpaq.de/NF3M8)

Article SudPresse : https://www.sudinfo.be/id247665/article/2020-09-09/les-secrets-des-vehicules-espions-de-la-police-qui-debarquent-dans-la (archivé : http://dpaq.de/fyujL)

---

Contactez l'équipe de fact-checking de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com