L'OMS n'a pas suspendu l'utilisation du vaccin Quinvaxem

11/06/2020, 02:25 PM (CEST)

Un message diffusé le 8 juin 2020 sur la page Facebook du groupe public « La Plateforme Citoyenne – Het BurgerPlatform » annonce que l’Organisation mondiale de la santé suspend le vaccin Quinvaxem, qui a fait « déjà 26 enfants morts » (http://dpaq.de/yIZm1).

ÉVALUATION :

C’est faux. Le message est calqué sur un autre, datant de 2013, quand une polémique sur le Quinvaxem a effectivement éclaté. Mais des études ont été réalisées et l’OMS n’a jamais suspendu l’utilisation du vaccin.

FAITS :

Le message diffusé sur Facebook renvoie à un document publié sur le blog de « L’échelle de Jacob » (http://dpaq.de/dDyF2). Ce document est lui-même un copie conforme d’un article publié en 2013 sur le site « Le Nouveau Paradigme », sous le titre «L’OMS suspend un vaccin après le décès de 26 enfants » (http://dpaq.de/Ktnap).

Plus largement, les deux documents mettent en doute l’utilité des vaccinations, en citant notamment un médecin américain, Rebecca Carley, qui les a comparées à des « armes de destruction massive ». Elle a perdu sa licence de médecin en 2004, l’Etat de New York l’ayant jugé inapte à exercer sa profession en raison de son « trouble délirant » (http://dpaq.de/KJjpj).

Les deux publications font référence au Quinvaxem, un vaccin pentavalent destiné à immuniser les enfants contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite virale B et l’Haemophilus influenzae de type B, en Asie et en Afrique principalement. Il est commercialisé par Janssen, une société pharmaceutique du groupe Johnson&Johnson ( http://dpaq.de/mcZbT).

L’OMS a « préqualifié » le Quinvaxem en 2006. En 2013, plus de 400 millions de doses du vaccin avaient été administrées, dans plus de 90 pays.

Une polémique a éclaté cette année-là, après que le Ministère de la santé du Vietnam eut annoncé la suspension temporaire du Quinvaxem, suite au décès de plusieurs enfants vaccinés. Une enquête a été menée, par des experts de l’OMS et de l’Unicef (le Fonds des Nations unies pour l’enfance) en collaboration avec un expert clinique indépendant. Elle a conclu qu’aucun lien ne pouvait être établi entre les morts des enfants et l’utilisation de Quinvaxem. En juin 2013, le Ministère vietnamien de la santé a annoncé la reprise des vaccinations avec ce produit (http://dpaq.de/7pT6s et http://dpaq.de/20L8z).

L’OMS, donc, n’a jamais suspendu elle-même l’utilisation du Quinvaxem, dont la responsabilité dans la mort d’enfants vaccinés n’a jamais été établie.

Un autre essai clinique a par ailleurs été réalisé par des scientifiques, en 2016. Il n’a pas révélé de problème de sécurité, avec le Quinvaxem (http://dpaq.de/3d3uM).

Les institutions et organisations internationales, dont l’Unicef et l’OMS, continuent d’insister sur l’extrême importance de vacciner les enfants (http://dpaq.de/XvseU).

C’est également le cas du GAVI, l’Alliance du vaccin, une organisation internationale qui est le fruit d’un partenariat public-privé et aide à vacciner les enfants des pays les plus pauvres de la planète contre les maladies infectieuses mortelles et invalidantes (http://dpaq.de/6NlaH).

«Depuis sa création en 2000, le soutien de Gavi a permis de vacciner plus de 760 millions d’enfants et d’éviter plus de 13 millions de décès en finançant des programmes de vaccination de routine et des campagnes de vaccination », souligne la porte-parole de l’organisation, Frédérique Tissandier.

« Alors que l’attention mondiale est focalisée sur la recherche d’un vaccin contre le Covid-19, dans le contexte de cette pandémie, il est naturel de voir des niveaux plus élevés d'intérêt et de discussions autour du sujet de la vaccination dans la presse et sur les médias sociaux », poursuit-elle. Mais « il est très clairement démontré que les vaccins figurent parmi les investissements les plus rentables de l’histoire dans les domaines de la santé et du développement ».

---

Liens :

Message Facebook 2020: https://www.facebook.com/groups/442185799519659/permalink/791658241239078/ (archivé: http://dpaq.de/yIZm1)

Texte de 2020: https://echelledejacob.blogspot.com/2020/04/deja-26-enfants-morts-loms-suspend-le.html?fbclid=IwAR0kYAjp9USPH9jkjMmOyQEaJHYw7MYgkgLppZnAlsR9GjA9uzsOOYglRFg (archivé: http://dpaq.de/dDyF2).

Texte de 2013 : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-l-oms-suspend-un-vaccin-apres-le-deces-de-26-enfants-117009587.html  (archivé : http://dpaq.de/Ktnap).

Rebecca Carley : https://quackwatch.org/cases/board/med/carley/order_2004/ (archivé : http://dpaq.de/KJjpj).

Janssen vaccines: https://www.janssen.com/fr/products  (archivé : http://dpaq.de/mcZbT).

Communiqué OMS et Unicef 2013: https://www.who.int/immunization_standards/vaccine_quality/quinvaxem_pqnote_may2013/en/ (archivé : http://dpaq.de/7pT6s) et https://www.who.int/immunization_standards/vaccine_quality/quinvaxem_pqnote_june2013/en/  (archivé : http://dpaq.de/20L8z).

Essai clinique 2016: https://www.ijidonline.com/article/S1201-9712(16)00035-7/fulltext (archivé: http://dpaq.de/3d3uM).

OMS et Unicef Vietnam sûreté vaccins: https://www.who.int/vietnam/news/detail/24-04-2020-ensuring-that-children-are-vaccinated-against-preventable-diseases-during-the-covid-19-pandemic (archivé: http://dpaq.de/XvseU).

GAVI: https://www.gavi.org/fr/notre-alliance/a-propos (archivé : http://dpaq.de/6NlaH).

--- 

Contactez l’équipe de factchecking de la dpa : factcheck-belgium@dpa.com